The History of the RCNBF

L’histoire du fond CBMRC

La création d’une Caisse, à partir de laquelle de petites subventions et prêts pourraient être accordés, était depuis longtemps le rêve d´officiers et de sous-officiers de la Marine royale canadienne et des forces de réserve. Ce n´est qu’en 1942 que le projet envisagé depuis longtemps porte fruits. Le 23 novembre de la même année, un décret est adopté et voit naître la “Caisse de bienfaisance de la Marine royale canadienne”. Des officiers supérieurs de la Force navale et des fonctionnaires affectés au Quartier général de la Force navale sont alors nommés administrateurs. Leur rôle consiste à gérer des fonds mis à leur disposition au moyen de la contribution des cantines et des mess des officiers. Le capital d´origine de la Caisse est constitué d’un solde non distribué de prix provenant de la guerre 1914–18, en plus de dons monétaires de collègues intéressés de la Force navale.

Vers la fin de la Seconde guerre mondiale les fiduciaires ont pris conscience qu’une réorganisation du Fonds serait nécessaire de poursuivre après la mobilisation générale a été effectuée. Demande a été faite à la secrétaire d’État et le 4 Juillet 1945, une charte en vertu de la Partie II de la Companies Act 1934, a été accordée au «Fonds de la Marine canadienne service Benevolent Trust», qui comprend les termes suivants: “.. pour soulager la détresse et promouvoir le bien-être des membres ou ex membres des Forces navales du Canada et leurs personnes à charge et le coût de l’administration des affaires de la Société “.

Par lettres patentes supplémentaires, en date du 12 Juillet 1954, le nom de l’organisation est revenu à son titre original: “Caisse de bienfaisance de la Marine royale canadienne”.

Avec l’unification des Forces canadiennes, il est devenu nécessaire d’établir un nouveau Fonds d’assistance financière pour les personnel des Forces canadiennes, qui a rejoint après le 1er Février, 1968. En raison des implications juridiques et autres, il ne était ni pratique ni souhaitable d’unifier les caisses de bienfaisance existantes et il a été convenu que ces fonds continueront à fournir des subventions ou de l’aide du prêt de détresse à ces personnes qui avaient déjà servi au sein de la Marine royale canadienne, l’Armée canadienne, ou de la royal Canadian Air Force.In Juin 1992, les représentants du gouvernement canadien reconnu la contribution de la marine marchande en temps de guerre au Canada et officiellement prolongé tous les prestations aux anciens combattants aux survivants et à leurs personnes à charge. Lors de la réunion générale annuelle tenue le 7 Juin 1993, le Canada Benevolent Royal Naval modifié ses statuts pour fournir l’admissibilité de tous les avantages du Fonds de la marine marchande anciens combattants et leurs personnes à charge. Lors de l’assemblée générale annuelle tenue le 6 Juin 1994, il a été approuvé pour inclure petits-enfants dans le programme d’aide aux études. Lors de l’assemblée générale annuelle tenue le 8 Juin, la discussion de 1998 a conclu le mandat initial destiné à inclure toutes les forces navales. La réunion générale annuelle de Juin 1999 a modifié le mandat pour y inclure, comme admissibles à des prestations, les membres des Forces canadiennes inscrits après l’unification, à condition qu’ils servaient un minimum d’un an avec une unité du Commandement maritime. Lors de l’assemblée générale annuelle tenue le 6 Juin, 2005 l’approbation a été accordée à examiner les demandes d’aide financière de servir personnel de la marine (y compris les réservistes de la marine qui servent dans la Force régulière sur une base à temps plein.) Cependant, avant d’aborder le Fonds, le demandeur doit épuiser toutes les sources d’aide financière offerts par les Forces canadiennes. Lors de cette réunion il a également été approuvé pour remplacer le programme d’assistance de prêt éducatif existant avec un programme de bourses.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*