Qu’est-ce qu’on entend par “détresse”

L’objectif de la Caisse est de soulager la détresse ou de promouvoir le bien-être des individus admissibles à de l’aide. Il est malaisé de définir de façon globale le mot « détresse » parce que la décision, à savoir si la détresse existe ou non dans un cas particulier, se fonde sur les circonstances. Cependant, de façon générale, il y a une détresse quand un réquérant ou ses dépendants rencontrent des difficultés en raison d’un manque de nécessités de la vie, c.-à-d. nourriture, vêtements, logement et soins médicaux, y compris soins hospitaliers. La détresse peut également être évidente lorsque le requérant a des dettes personnelles qu´il ne peut rencontrer à la suite de pressions financières inattendues provenant de maladie, accident, décès ou autres circonstances imprévues. Le paiement de ces comptes priverait le requérant ou ses dépendants des besoins ordinaires de la vie ou encore, leur causerait des difficultés excessives. Les responsables de la CBMRC, à la suite d’un examen approfondi de la demande, doivent déterminer le degré de détresse associé à la demande. En somme, quand une personne avec un élément de détresse, elle devrait remplir une demande d’aide au plustôt.

Afin de rencontrer son deuxième objectif de promotion du bien-être, la CBMRC n’a aucune directive ou définition rigide. Toutefois, bien qu’un malheur et une dette grave puissent causer une détresse financière, ce sont des conditions préalables mais partielles. La situation financière du requérant est un facteur primordial dans l’évaluation des mérites de chaque demande. La promotion du bien-être peut comprendre, par exemple, une aide financière en matière de frais de transport à cause de décès ou de maladie sérieuse, ou de l’aide pour répondre à des circonstances imprévues et de la fourniture de commodités ou d´équipements.

Afin de rencontrer son deuxième objectif de promotion du bien-être, la CBMRC n´a aucune directive ou définition rigide. Toutefois, bien qu´un malheur et une dette grave puissent causer une détresse financière, ce sont des conditions préalables mais partielles. La situation financière du requérant est un facteur primordial dans l’évaluation des mérites de chaque demande. La promotion du bien-être peut comprendre, par exemple, une aide financière en matière de frais de transport à cause de décès ou de maladie sérieuse, ou de l’aide pour répondre à des circonstances imprévues et de la fourniture de commodités ou
d´équipements.

Il est bon de rappeler aux requérants que la Caisse ne doit pas être considérée comme étant une alternative aux organismes de prêts commerciaux. Habituellement, un requérant ne demande pas un prêt à la Caisse lorsqu’il est en mesure d’obtenir de l’aide d’autres sources commerciales.